Commençons par une définition pour bien cerner le sujet, étrangement vous ne la retrouverez pas dans le Larousse car il semblerait que l’amalgame soit un terme de com’ récent, allons donc voir du coté de wikipédia :

L’amalgame, dans son sens figuré de procédé de langage, consiste à associer abusivement des personnes, des groupes ou des idées. On parle, par exemple, d’un amalgame quand on associe intentionnellement ou non un groupe criminel du passé sur lequel un consensus est établi quant à sa nocivité (tels que les nazis) à un groupe, une personne ou une action contemporaine qui ne méritent pas ce rapprochement extrême, quels que soient leurs défauts éventuels. (…) Certains amalgames populaires qui semblent sans conséquence (comme celui entre « blonde » et « stupide ») se révèlent avoir un impact sur les relations sociales. L’amalgame devient alors un stéréotype.

Vous remarquerez que dans la définition wiki, on parle de blondes et de nazis, mais bizarrement pas d’Islam. Passons. Depuis l’attentat sanglant de novembre 2015, ce mot est devenu très à la mode dans les médias traditionnels français, journaux télévisés, presse écrite et en ligne, et, conclusion logique, dans la bouche des jeunes gauchistes qui reprennent des slogans en chœur sans recul ni esprit critique. L’amalgame est désigné comme le mal absolu, l’erreur de jugement dans laquelle il serait fort malvenu de se fourvoyer. Et elle concernerait uniquement, encore d’après les médias, les préjugés envers les musulmans, qui d’après une partie de la population seraient tous des terroristes en puissance. Je ne vais évidemment pas accréditer cette thèse caricaturale, mais vais m’attarder sur deux points (en réalité un seul, les deux se rejoignent) pour critiquer et démonter cette nouvelle dictature de la pensée unique et ce fameux padamalgam!

1/ Les amalgames sont certes des visions difformes de la réalité, exagérées ; de là à vouloir les supprimer de la pensée des gens, il y a un pas qui semble infranchissable et pour cause : comme le dit la définition wiki, à terme les amalgames deviennent stéréotypes. Demandez à n’importe quel beauf fan de « confessions intimes » s’il trouve que les blondes sont intelligentes, vous verrez bien sa réponse. Je ne dis pas que c’est une bonne chose de véhiculer des stéréotypes, je dis que c’est comme ça  que ça se passe : c’est un simple constat, non un jugement de valeur. Cela étant posé, demandez à des victimes du terrorisme ce qu’ils pensent des salafistes et autres prêcheurs de haine ? Oh désolé, ils ont tendance à tous les prendre pour des salauds et des futurs kamikazes ? Ce n’est certes peut-être pas le cas, mais mettez vous à leur place deux secondes et demandez-vous si vous ne feriez pas exactement le même raccourci intellectuel. Je ne dis pas que cela le légitime, je dis que cela l’explique. Les gauchistes se disent tolérants et ouverts d’esprit mais jamais il ne leur viendrait à l’idée d’essayer de se mettre dans la peau de leur adversaire idéologique. L’erreur du débutant ou la mauvaise foi habituelle, je vous laisse en déterminer les causes.

2/ Et c’est sans doute ma démonstration la plus probante même si elle rejoint le 1. On l’a dit, même si les médias voudraient nous faire croire le contraire, l’amalgame, d’après sa définition officielle,  concerne TOUS les sujet de société et pas seulement l’Islam. Maintenant, j’ai envie de rappeler aux bobos  donneurs de leçons les fameuses paroles de Saint Mathieu : « Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? » Et si on parlait maintenant des amalgames fréquents faits par le peuple en général et les gauchistes en particulier ? Par exemple : que pensent les gauchistes des sympathisants FN ? Simple, ce sont tous des gros cons racistes bas du front comme le « prouvent » cet article et les vidéos qu’il contient :

http://rue89.nouvelobs.com/2016/05/04/betise-sympathisants-fn-les-videos-mettent-mal-a-laise-263945

Vous n’êtes pas convaincu parce que vous vous dites que c’est sans doute vrai ? ( Merci de vous retirer de ma liste FB illico dans ce cas ) Vous pensez que vous avez le droit de faire des amalgames mais pas les autres ? Je m’attendais à un tel lavage de cerveau, prenons donc un autre exemple : Que pense une partie de notre jeunesse dorée, qui manifeste dans les rues au lieu d’aller en cours, de notre police nationale ? Simple, ce sont tous des monstres assoiffés de sang qui aiment casser du jeune :

http://www.liberation.fr/france/2016/05/17/les-policiers-sous-les-feux-de-la-trempe_1453308

Cette bande de branques qui, quand ils ne sont pas dans la rue, jouent aux gendarmes du net en luttant soi-disant contre les amalgames, ne se privent bizarrement pas d’en créer eux-mêmes et ce, sans le moindre scrupule. La meilleure preuve ? Leur slogan «Tout le monde déteste la police» : cette fois c’est le jackpot, il y a carrément un amalgame entre TOUTES les forces de l’ordre qui seraient des salauds et TOUTE la population qui détesterait les flics de la même façon que ces petits bobos mal torchés, ce quel que soit leur origine et/ou leur bord politique. Pathétique, vous avez dit ?

!!! MAJ 01/02/2017 !!!

Nouvel élément à charge dans cet article, et qui sera probablement approfondi après-coup. L’attentat de la mosquée au Québec (oui car juridiquement cela reste un attentat, même si les raisons idéologiques sont loin d’être les mêmes)  du 29/1/17 a été attribué à un jeune canadien blanc du nom de Bissonnette. Ce dernier fréquentait visiblement des groupes de discussion et autres soutiens pro extrême droite, notamment en faveur de Marine, sur son profil facebook. Qu’en concluent immédiatement les médias gauchistes ? Que c’est un pro-lepen et apprenti facho qui a fait le coup :

https://francais.rt.com/france/33291-libe-amalgame-marine-pen-suspect

On admirera là l’habituel courage de Libé qui se jette tel une meute de chiens enragés sur l’habituel épouvantail d’extrême droite avant de faire piteusement marche arrière devant le peu d’éléments probants. Et donc j’imagine que dans la même logique, lorsque Rachid ira se faire péter près d’une école catho, ils titreront « un lecteur assidu du Coran, adepte de la charia et de la lapidation des femmes commet un attentat » ? Blague à part, voila un exemple édifiant de l’hypocrisie des merdias qui prétendent dénoncer les amalgames d’un côté (ceux à l’encontre des musulmans) mais continuent d’en faire sans vergogne sur d’autres catégories de gens (au hasard, les nationalistes…)

!!! Fin de la Maj !!!

Je vais m’arrêter là pour les exemples même si je pourrais sans doute vous en trouver encore des centaines ( du genre, « Que pense la population des hommes politiques ? Tous pourris! » vous répondront en chœur les adversaires de l’amalgame). Bref, les amalgames on en fait tous, certains sont plus graves que d’autres, mais je ne vois aucune raison objective à ce que ceux concernant les musulmans soient considérés comme plus graves que les autres, à moins que vous ne fassiez partie de ces gens qui pensent que l’Islam est intouchable mais qu’on peut chier à loisir sur les cathos, les blondes, les gros, les chômeurs et j’en passe. Belle preuve d’intelligence et d’égalité de traitement dans ce cas…

Pour conclure cette courte dénonciation d’une hypocrisie ambiante malsaine, méprisable et méprisante, je me contenterais cette fois non pas d’une citation mais d’un proverbe :

C’est l’hôpital qui se fout de la charité.

Publicités