Dénoncer les problèmes est une chose, les résoudre en est une autre, bien plus complexe vous en conviendrez. Comment faire face au chaos et à la Guerre qui s’annoncent en toute subtilité, à coups de manifs quotidiennes de flics face à leur propre insécurité, de répartition heureuse des migrants dans toute la France et d’attente interminable du prochain attentat de masse ? Il semble qu’il faille se préparer au pire, et donc songer le cas échéant et en dernier recours, à la défense dite individuelle. Cet article-ci a donc pour thème: Comment s’armer légalement en France ? Pour tenter de répondre à cette question, voici en premier lieu un lien vers le site de l’ARPAC, une association de sympathiques patriotes pro-port d’armes :

le site de l’Arpac

Première solution : le permis de chasse. Je ne me suis pas spécialement renseigné sur le sujet mais je suppose qu’on a tous un vieil oncle chasseur qui pourra nous rencarder. Je dois avouer que cette première option ne m’excite pas des masses, n’ayant pas la patience d’aller marcher des kilomètres dans la foret pour buter quelques biches égarées. Après, rien ne vous empêche de vous inscrire dans le but unique de vous armer, mais comme indiqué dans le lien, vous n’aurez droit légalement qu’à des armes un peu cheap : c’est dommage.

Seconde solution : le club de tir. Pour les gens du coin (enfin du mien), je vous poste le lien du club aixois pour vous faire une petite idée du genre de lieux et des tarifs :

Club de tir aixois

Je vous raconterai un peu plus en détail quand je serai allé y faire un tour (j’ai un bon pour une « découverte d’armes mythiques » que j’ai hâte d’essayer). Par contre vous observerez que les tarifs sont typiquement aixois, je ne sais pas si c’est moins cher ailleurs mais c’est sur que dans tous les cas ça calme. Après, la vraie question reste la suivante : Quel est le prix que vous accordez à votre survie ? Libre à vous de la solder, cela fera toujours le plaisir d’un pauvre petit « belge » de Molenbeek déscolarisé et en manque de cible mouvante.

Maj 1 – 11/12/16 :

J’ai finalement eu l’occasion de m’essayer au club de tir, mais je ne suis pas allé à celui d’Aix (bientôt) mais à celui de Miramas car il y avait une initiation gratuite organisée par mon club de krav maga.

J’y ai passé environ trois heures avec plusieurs amis, entourés d’instructeurs enthousiastes à l’idée de nous faire essayer leur arsenal. Personnellement c’était la première fois que je tirais à balles réelles. Histoire de nous entrainer à viser à peu près correctement le mec nous a d’abord mis des pistolets à plomb entre les mains. Le temps de constater que décidément je vise comme un âne et que ma vue n’est plus ce qu’elle était, au bout de trois ou quatre chargeurs je commence enfin à m’approcher de la cible. Pas du centre hein, de la cible !

A peine le temps de se chauffer qu’on passe directement… au fusil à pompe Taurus. Pas de demi-mesure donc. Le recul est énorme, parait-il que j’ai même niqué un bout du plafond au premier essai. Le bruit est assourdissant, même avec le casque sur les oreilles. En tout cas la sensation est agréable : cinq cartouches dans le chargeur, j’ai réussi à faire valser les boites de conserve au dernier coup, l’honneur est sauf.

20161202_215124

Vient ensuite un revolver 22 , un flingue sans aucun recul, assez facile à manier. C’est sympa de rentrer les balles une à par une dans le barillet, on se croirait dans un western à compter le nombre d’ennemis. Je n’ai pas été super performant sur le coup mais j’ai commencé à affiner ma visée avec le prochain, le glock 9mm. Ce pistolet a lui par contre du recul et nécessite plus de poigne,  mais du coup on a plus l’impression de tenir un « vrai flingue » entre ses mains.

Bref au final une expérience fort sympathique que je recommande, et à laquelle je donnerai probablement bientôt suite !

(fin de la Maj)

Bon et une fois qu’on a acquis son sésame, la fameuse licence, on en fait quoi ? Sachez qu’il faudra ensuite 6 à 12 mois de pratique pour avoir le droit de posséder une arme selon les catégories. Ce délai passé, il est temps de faire ses emplettes, soit en magasin physique (le club de tir aixois par exemple propose son propre shop), soit en ligne comme un gros flemmard. Par sur que votre voisine de palier voie d’un bon œil le fait que vous vous fassiez livrer une carabine à domicile, mais il y a des chances pour qu’elle arrête définitivement de mettre du Booba  à fond les enceintes quand elle se bourre la gueule le samedi soir avec ses copines moches et dépressives. Tout n’est pas perdu donc. Voila un exemple de ces shops en ligne :

Hyperprotec

Il y a vraiment de tout, à boire et à manger comme dit le dicton. De quoi décalquer le petit gringalet qui vous cherche des crosses à la sortie de la supérette ou bien partir à la chasse à l’ours avec votre ami Poutine en plein cœur de la Sibérie. Tout le monde y trouvera son compte et comme vous pouvez le constater, même si s’armer reste cher, ce n’est pas non plus dramatique. Une recherche rapide sur ledit site permet de constater que pour le prix d’une PS4, on peut obtenir un fusil à pompe tout ce qu’il y a de plus correct :

Fusil à pompe Hatsan Escort 5 coups cal 12 76

Je vais m’arrêter là pour cette partie, peut-être qu’une suite verra le jour concernant les armes blanches, les cours de combat ou autres techniques de survie en milieu urbain, ce sera selon l’inspiration du jour. En attendant portez-vous bien, et dites vous que le jour où vous aurez fait les démarches adéquates pour obtenir l’arsenal de Chuck, vous pourrez vous permettre de sortir à loisir ce genre de punchlines à n’importe qui :

1582270-jpg-r_x_600-f_jpg-q_x-xxyxx

Publicités