Certes, l’impartialité des médias occidentaux (notamment français) n’a pas attendu cette récente situation pour être mise à mal mais j’ai envie de dire qu’en l’état la situation à Alep est un vrai cas d’école sur lequel il me parait intéressant de se baser pour obtenir un éclairage intéressant sur cette fameuse « objectivité à la française. » Objectif le journalisme français ? Franc du collier ? Ce n’est pas ce que semblaient penser récemment les auditeurs de Bourdin qui a failli avaler son dentier à la vue des résultats sans appel :

https://www.medias-presse.info/bourdin-humilie-91-des-francais-considerent-que-les-medias-mentent/66406/

Concernant la guerre syrienne et plus précisément le cas d’Alep, aujourd’hui assiégé par l’armée du régime pro-Assad, se livre actuellement une véritable bataille idéologique, avec deux versions contradictoires des événements sur place : on aurait naturellement tendance à se dire tant mieux vu la complexité de la situation , à savoir un chaos indescriptible (qui est ou, qui combat qui ?) entretenu par un manque évident de sources sur place (du moins de sources crédibles). Devant cette absence d’informations aisément vérifiables sur le terrain , il parait alors indispensable aux yeux de ceux qui aiment réfléchir par eux-mêmes (en reste-t-il ?) que soient relayées plusieurs versions d’une même histoire… oui mais… c’est justement là ou le bat blesse hélas…

Car on aurait souhaité que ces différentes versions, qui existent bel et bien, soient toutes relayées par les médias occidentaux, notamment français. Or ce n’est absolument pas le cas. La presse française a pris unanimement parti pour le camp des rebelles et donc fatalement, contre celui d’Assad et indirectement de Poutine (mais ça, cela ne date pas d’hier…). La version contradictoire, il faut donc aller la chercher dans le camp « ennemi » – du moins dans l’esprit du monde occidental qui a tendance à se croire encore en pleine Guerre Froide : il faut donc pour cela aller consulter les médias français pro-russes (ou les médias russes tout court, si jamais vous maitrisez la langue!) pour obtenir une autre version de l’histoire. Ou bien, et on commence à avoir l’habitude, chez ces fameux médias dissidents français, souvent d’extrême droite, que les humeurs chagrines ont tôt fait de classer dans la catégorie « fachosphère » afin de les faire taire sans avoir à s’emmerder à discuter leurs arguments (c’est plus pratique n’est-ce pas…voir mon dernier post pour plus de détails sur le sujet). Et puis vous connaissez le dicton, « qui veut noyer son chien l’accuse de la rage ».

Bref, voici quelques liens pour illustrer la vision de ces médias dissidents, j’aurais pu par souci d’impartialité mettre également les liens vers la vision occidentale du conflit mais à quoi bon – il vous suffit de regarder n’importe quel JT ou consulter le moindre article de presse dite officielle :

-Critique de la couverture médiatique du conflit par Breizh-info (aaaaaaaah des fachos bretons!)

http://www.breizh-info.com/2016/12/14/55241/alep-syrie-bachar-poutine-desinformation-massacres

-Idem mais cette fois directement par Assad interviewé par RT (aaaaaaaaah un dictateur interviewé par des enflures de ruskovs !!!)

https://francais.rt.com/international/30594-bachar-el-assad-treve-proposee-par-occidentaux-but-sauver-terroristes-alep-syrie

Vous en trouverez bien d’autres en cherchant par vous-même, je tiens quand même à rajouter ces quelques vidéos en illustration, vidéos qui me paraissent chacune importantes à leur manière…

D’abord une vidéo qui tourne beaucoup et qui s’applique simplement à démontrer l’absence de sources sur place et dénonçant l’hystérie médiatique autour d’Alep (hystérie qui a repris de plus belle après la parution de cette vidéo, allez voir le site des Inrocks si vous avez du temps à perdre)

Ou encore celle-ci qui remet en cause l’objectivité desdites sources, rares et (forcément) toujours très partiales (devinez de quel côté)

Enfin et pour ceux qui ont un peu de temps devant eux (une demi-heure pour être précis), je vous invite à voir le passionnant reportage effectué par Julien Rochedy qui s’est rendu directement sur place interviewer des femmes syriennes pro-Assad, vous savez celles qu’on n’entend jamais en France parce qu’apparemment elles n’existent pas (nous ne voyons pas d’autre explication dirait Ramzy…). En plus il est malin le Rochedy, il a mis une bombasse en aperçu comme ça vous êtes quasiment obligé de cliquer sur sa vidéo.

Il y a donc ces deux versions de l’histoire que l’on pourrait grossièrement résumer comme ceci : la version pro-Assad, la version anti. Qui a tort, qui a raison, je ne suis pas là pour distribuer les bons points et apporter une réponse définitive, ce qui serait d’une incroyable arrogance de ma part. Simplement, il me parait intéressant voire indispensable de constater les points suivants :

1/ l’existence de ces médias de « contre-pouvoir », on l’a bien compris non pas les médias traditionnels  qui depuis quelques années déjà ressemblent beaucoup à ceux qu’ils dénoncent (les russes donc), mais ces fameux médias alternatifs qui permettent d’avoir cette deuxième version de l’Histoire, intéressante au demeurant, et surtout qui permettent d’amener de la réflexion et de la nuance sur un sujet bien plus complexe que veulent nous le faire croire Barthès et ses petits copains collabos.

2/ ce qui me permet de rebondir sur le concept de nuance, et qui me fait véritablement m’alarmer sur l’état de la presse en France et son objectivité : je le répète, le « soupçon de nuance » apporté au débat sur la réalité des affrontements est amené par des médias (pro)russes, tandis que la France et ses alliés se contentent d’un prosélytisme agressif pro-rebelles et anti-régime, ce de façon ostentatoire et sans aucun recul… mais merde depuis quand est-ce aux médias russes de nous apprendre la nuance, la demi-mesure, le fait de réfléchir à deux fois avant par exemple de pondre un article larmoyant sur de pauvres victimes de la guerre qui ne sont peut-être pas celles qu’elles prétendent être  mais de simples agents de la propagande anti-régime  ? Nuance sur les interprétations, sur la crédibilité des intervenants, sur la réalité des interventions, des massacres supposés perpétrés par l’armée syrienne (alors que personne n’en a vu de facto le début d’un commencement ?)

Voila concrètement ce qui m’exaspère, cette exagération continue des médias français, cette information qui n’en a plus que le nom et qui s’est transformée en véritable propagande d’État : les médias n’ont pas pour objectif de vous intéresser à la guerre syrienne, de vous informer et de vous questionner, non ils ont pour unique objectif de vous rallier à leur cause et de vous faire haïr Assad et ses soi-disant soldats sanguinaires (bientôt comparés à des nazis si tout va bien). Ils souhaitent que vous rejoigniez leur avis sans vous laisser l’opportunité de réfléchir, un peu comme cette voix-off qui vous pollue le film du dimanche soir… vous savez celle qui vous dit « Robert était manifestement une ordure et il fallait que le courageux et exemplaire Mitch mette fin à son règne usurpé. » La voix-off pourrait se contenter de dire qu’il y a un conflit entre Robert et Mitch et que chacun a ses torts, mais non elle vous mâche le travail en vous désignant qui est le gentil à aimer et le méchant à abhorrer. Bref vous captez l’idée, elle est transposable à toutes les situations, et Dieu sait que Big Brother français est une voix-off tout puissante et omnisciente que beaucoup ont encore tendance à prendre pour la voix de Dieu elle-même.

Je ne peux terminer cet article sans parler du cas d’école Bana el-Abed, vous avez du entendre parler de cette fillette de 7 ans qui soi-disant tweete au milieu des décombres d’Alep dans un anglais parfait, poste des photos d’elle ou elle est recouverte de poussière et supplie Assad de stopper l’offensive : je ne me prononcerais pas davantage sur la véracité de ce compte tweeter qui me parait douteux à de nombreux égards et ressemble à s’y méprendre à une opération de com orchestrée par les rebelles, d’autres médias – assez nombreux, et même parmi les officiels (!) – l’ont fait à ma place :

https://www.letemps.ch/opinions/2016/12/06/bana-7-ans-tweetait-guerre-alep-un-aspect-guerre-propagande

Non, je me contenterais de rappeler qu’on entre là non pas sur le terrain de l’information objective mais sur celui du sentimentalisme à deux balles auquel on avait déjà eu droit avec le fameux Ilian afin, à l’époque, de nous faire culpabiliser sur le sort des pauvres migrants (et donc de gentiment les accueillir sur le continent sans trop poser de questions à base d’intégration, d’économie et de géo-politique). Le sentimentalisme, l’ennemi du raisonnement impartial et donc du journalisme tout court, mais aussi arme de destruction massive d’intelligence utilisée depuis la Nuit des Temps par des pouvoirs et contre-pouvoirs peu scrupuleux (notamment de Gauche, « pardon » de vous le rappeler bande de salopards)

https://fr.sputniknews.com/points_de_vue/201612151029195231-journalisme-information-medias-occidentaux/

En guise de conclusion cette fois, parlons de cette fameuse extinction de la Tour Eiffel qui a eu lieu le 14/12 et dont se gargarisent  tous nos « intellectuels » français…

http://www.lemonde.fr/syrie/video/2016/12/15/la-tour-eiffel-s-est-eteinte-mercredi-soir-en-soutien-aux-habitants-d-alep_5049343_1618247.html

N’est-ce pas là l’ultime preuve d’un parti pris non seulement injustifié au vu des éléments étudiés ci-dessus, mais également une erreur de com’ flagrante qui va continuer d’alimenter la haine d’Assad, Poutine et leurs nations respectives à notre égard (vous me direz, au point ou on en est…) Qui sont ces gens, qui prétend être cette connasse de maire parisienne pour nous imposer d’être solidaires avec tel ou tel camp, avec telles ou telles victimes ? Est-ce qu’on éteint la Tour chaque fois que des centaines de nord-coréens trouvent la mort dans leur pays, écrasés par un régime dictatorial mille fois pire que celui d’Assad et Poutine réunis (mettez y aussi Castro et d’autres si ça vous chante, vous êtes loin du compte) ??

http://www.lemonde.fr/syrie/video/2016/12/15/la-tour-eiffel-s-est-eteinte-mercredi-soir-en-soutien-aux-habitants-d-alep_5049343_1618247.html

Sérieusement, ce chantage aux émotions va-t-il encore durer longtemps ? Quand finirez-vous par comprendre que vos ficelles sont trop grosses et que la population, même parmi les plus bêtes d’entre eux, commence à y voir clair dans votre petit manège ? L’écran de fumée se dissipe lentement mais vous continuez de tenter tant bien que mal de souffler sur les braises. Alors pour conclure, un message à ces chers médias occidentaux : votre lâcheté et votre soumission n’ont d’égal que votre incompétence crasse. Vous pensiez nous avoir à l’usure mais nous finirons par vous vaincre car vous êtes le passé et nous sommes le futur.

Publicités