Voici donc le 3e auteur à faire partie de cette rubrique, il s’agit du jeune et courageux Waleed al-Husseini qui a déjà signé deux ouvrages en moins de 3 ans, Blasphémateur ! Les Prisons d’Allah et Une trahison française. Né le 25 juin 1989 à Qalqilya, c’est un essayiste et écrivain athée palestinien, fondateur du Conseil des ex-musulmans de France.

En 2010 il est arrêté en Cisjordanie son pays natal, emprisonné puis torturé en raison des articles qu’il a postés, critiques envers l’Islam. Condamné pour apostasie et diffamation de la religion, il passe dix mois dans les geôles jordaniennes. Il vit désormais en France où il a cherché refuge et où il se positionne comme défenseur de ses valeurs républicaines et de laïcité.

Voila pour le contexte, n’hésitez pas à lire/regarder ses interviews pour en savoir plus, elles sont souvent passionnantes (comme par exemple : Waleed al-Hussseini : Être athée dans un pays musulman ). Bon je sais c’est déjà le 3e auteur signé chez Ring en l’espace de 3 rubriques, promis la prochaine fois je changerai un peu !

Ses œuvres :

41mprXB2bQL._SX332_BO1,204,203,200_

Son premier bouquin publié chez Grasset, où Waleed décrit son parcours en Cisjordanie (brièvement évoqué dans le résumé). Comme je ne fais jamais les choses dans l’ordre, j’ai commencé par son second bouquin. Je critiquerai donc celui-ci quand je l’aurai lu !

41CdCij+wBL._SX316_BO1,204,203,200_

J’ai donc fini « Une trahison française » édité chez Ring, la question étant (comme souvent) : Y ai-je trouvé ce que j’y cherchais ? Alors oui… oui et non.

Je vais commencer par le positif : oui car en soi le bouquin est intéressant et plutôt bien écrit (et bien traduit car il me semble que Waleed ne parle pas français). Il est divisé en de nombreux petits chapitres, qui traitent aussi bien de la perception et la connaissance qu’a Waleed de l’Islam (« une foi communautariste », « djihad et terrorisme »…) que de la confrontation de la religion à l’État de droit français et à la société en général (« l’Islam et la République »,etc…).

Bref c’est à la fois une analyse critique de la capitulation de la France face à l’Islam, vue par les yeux d’un réfugié (mais un vrai cette fois), mais aussi une analyse critique de l’Islam et de sa volonté de colonisation, de non-assimilation et plus que tout, de non-modernisation. Waleed y explique en détail pourquoi l’Islam ne peut se fondre dans la République, on peut y voir une extension de l’œuvre de Zineb (vaincre le fascisme islamiste, également chroniqué dans ce blog) mais en plus développé.

De ce point de vue, je pense que ce bouquin est susceptible d’ouvrir les yeux à certaines personnes, notamment ceux qui ne seraient pas encore (et ils sont nombreux) convaincus des dangers de l’implantation de l’Islam dans un pays (le notre en l’occurrence). Quant à ceux maitrisant le sujet, les connaissances de l’auteur, notamment sur le Coran, peuvent apporter des pistes de réflexion intéressantes.

Le négatif maintenant : je trouve que le titre du livre est un peu racoleur. Les collaborationnistes de l’Islam n’y sont pas vraiment dévoilés, du moins pas de façon explicite. Certes Waleed accuse les gouvernements en place, pointe du doigt les ultra-gauchistes qui ont perverti leur cause en s’alliant avec l’Islam. Mais il n’y a pas de révélation choc comme le laisserait penser le titre : je n’attendais pas des attaques ad hominem avec CV du « coupable » à la clé, mais au moins une étude plus poussée sur les responsables, selon l’auteur, de cette lente et insidieuse déchéance du pays. De ce côté je suis resté un peu sur ma faim.

Bilan : je conseille tout de même cette lecture, bon complément du livre de Zineb. N’en attendez pas des scoops  mais plutôt une analyse intéressante de l’islamisation de la France vue par les yeux d’un ex-prisonnier politique, qui connait bien la religion dont il parle. Du bon boulot donc.

 

Publicités